* * * PLAYBACK ET GESTUELLE * * *

"A côté   de la culture par mots, il y a la culture par geste" écrivait Antonin Artaud.   Le corps pense comme la tête; en le libérant, l'acteur parvient à une   harmonie.

Préambule :

L'art et   le métier de transformiste exige d'avoir des capacités et des compétences en   gestuelle et mimétisme, afin d'intégrer au plus près la personnalité que l'on   veut imiter ou le personnage dans lequel on veut se représenter.

Nous   intégrons ici par les mots « gestuelle » et « mimétisme » les mouvements du   corps dans son ensemble, l’expression scénique en général.


Principes - Définitions :

La gestuelle est le   mouvement, les gestes de l’artiste sur scène .     En transformisme la gestuelle est primordiale. Elle permet d’identifier   clairement, en fonction des mouvements du transformiste, la personnalité   artistique à laquelle il s’efforce de ressembler.

Le mimétisme est un   comportement d'imitation qui peut intervenir sur différents plans. Le mime qui   prend racine dans le théâtre est par excellence l'art du mouvement.

En terme théâtral,   le mimétisme est essentiellement l’expression du visage et des émotions de   l’artiste.

En effet,   l’importance du travail gestuel et émotionnel est essentielle et permet à   l’artiste d ‘ «entrer dans son personnage» et ainsi de dégager l’émotion   nécessaire afin qu’il soit crédible face à son public.

En outre, le travail   scénique permet de mieux gérer le trac et ses émotions. Savoir choisir le   geste et le mouvement juste en fonction des paroles d’une chanson ou d’un   texte résulte d’un travail, d’un entrainement préalable que l’artiste   transformiste doit s’efforcer d’acquérir dans tous ses numéros qu’ils soient   de ressemblances, visuels, burlesques ou de tableaux d’ensemble.

Tina Turner

( mouvements typés, expressions typiques ) 

 

Danse - Chorégraphie :

Beaucoup de numéros   sont basés sur une chorégraphie et donc de la danse. Il est évident qu'un   transformiste doit tenir compte aussi de la danse, de la chorégraphie de   l'artiste qu'il imite afin d'être crédible.

Ainsi, une personne   qui imite M. Jackson, Madonna, Mylène Farmer ou Zizi Jeanmaire doit   maitriser certains pas de danse caractéristiques de l'artiste pris en   référence...

Bien des sites sont   dédiés à la danse, spécialisés même, aussi nous ne développerons pas   spécifiquement le sujet de la danse qui dépasse largement le cadre de ce site   basé sur le transformisme...

Conseils   afin d'assimiler une gestuelle, un mimétisme efficace en transformisme :

- Visionner   cassettes vidéos, DVD... de l'artiste que l'on veut imiter, plusieurs fois.

- Enregistrer, mémoriser les expressions du visages de l'artiste, au besoin   noter (en les dessinant, ou en les écrivant) les principales caractéristiques.

- Répéter en ayant préalablement assimilé le play-back, si c'est possible   s'enregistrer en répétant (caméra vidéo) ou répéter devant des personnes   proches afin de se faire corriger, au besoin.

 

Conclusion :

Il faut   inlassablement répéter pour acquérir une gestuelle, le mimétisme d'un numéro   transformiste (ou autre, d'ailleurs). Connaitre et bien sur, aimer l'artiste   que l'on imite est essentiel pour arriver à concrétiser artistiquement un   numéro sur scène !

  Une sensibilité artistique est évidemment nécessaire quand on interprète un   artiste. La technique est une chose, le talent en est une autre.

Le travail   assidu permet souvent d'arriver à un résultat que le public reconnait par des   applaudissements sincères !